On va voir dans cette partie comment réagir à des piqûres d’hyménoptère et de méduse.

Piqûres d’abeilles, guêpes ou frelons

Lors d’une piqûre d’abeilles, guêpes ou frelons, il faut chauffer pour détruire le poison.

Pour une abeille, il faut d’abord enlever le dard.

Ensuite, il faut appliquer une température d’environ +50°C, c’est très efficace pour détruire les poisons injectés.

On peut avoir un stylo chauffant dans sa trousse de secours. Il chauffe généralement 5 secondes pour les adultes et 3 secondes pour les enfants.

Sans stylo chauffant, on peut facilement trouver des surfaces chaudes en été, sur lesquelles on peut appliquer la zone piquée quelques secondes :

  • Goudron chaud
  • Sable chaud
  • Carrosserie de voiture

/!\ Attention tout de même à pas se brûler et à cibler le plus possible la zone de la piqûre /!\

La guêpe étant un charognard, on peut également désinfecter l’endroit de la piqûre après avoir chauffé.

Voici, en bref, les caractéristiques des piqûres et des poisons injectés par l’abeille, la guêpe et le frelon :

Type de poison Abeille Guêpe Frelon
n°1 oui non oui
n°2 oui oui oui
n°3 oui oui oui
n°4 - violent non oui oui
Quantité par piqûre < 100 µg < 10 µg Un peu plus que la guêpe
Nombre de piqûres par individu Piqûre unique (l’abeille meurt) Peut piquer plusieurs fois (la quantité de venin diminue alors)
Dard Rugueux (l’abeille ne peut plus le retirer une fois planté) Lisse, plus court que celui du frelon Lisse, long (< 6 mm)

Bon à savoir : cette technique de chauffe marche aussi très bien contre les piqûres de moustique. Cela peut être utile au confort des personnes sensibles aux piqûres de moustiques.

Le moustique injecte un anticoagulant pour éviter que le sang ne bouche sa trompe. C’est ce qui provoque la réaction du corps (génération d’histamines).

Piqûre de méduse

On va chercher à enlever les filaments.

En cas de piqûre de méduse (en Europe), on commence par rincer à l’eau de mer. On frotte doucement pour essayer d’enlever les filaments urticants.

/!\ Ne pas rincer à l’eau douce /!.

Ensuite, on frotte avec du sable sec, toujours pour essayer d’enlever les filaments urticants.